Guides

Comment devenir monitrice de portage ?

Devenir monitrice de portage

Le portage est votre passion et vous souhaitez partager vos connaissances ? Quelle que soit votre motivation, dans ce guide nous vous expliquons pas à pas, comment devenir une monitrice de portage (ou un moniteur, mais vu la dominante féminine, nous garderons le féminin à l’écrit. Hommes bienvenus !). Mais ce n’est pas tout. Après une étude de marché, nous abordons également le matériel nécessaire et les différents types d’atelier. Nous explorons ensemble les pistes pour se faire connaître auprès de parents à la recherche d’un atelier. Vous allez apprendre comment créer et renforcer votre présence en ligne, qui est devenue quasiment indispensable. Après avoir lu cet article vous serez bien préparée pour vous lancer dans l’aventure.

Pour devenir monitrice de portage il faut d’abord suivre une formation avec une institution reconnue. Ensuite, vous devez déclarer votre activité. Cela fait, vous vous équipez du matériel nécessaire et préparez votre offre d’ateliers. Il ne reste plus qu’à rendre votre activité visible pour le public.

Nous avons fait une étude avec 65 monitrices un peu partout en France et interviewé Guillaume Guérid, formateur de Porter en toute simplicité (PETS) et fondateur du réseau Porter Son Enfant, Tout Un Art (PSETUA) afin de vous donner une idée du parcours et du quotidien d’une monitrice.

Que fait une monitrice de portage ?

Le travail d’une monitrice de portage consiste à transmettre le savoir faire du portage de bébés et petits enfants. Pour cela, des ateliers et/ou consultations sont organisés avec les (futures) parents. La présentation des systèmes de portage et des nouages est au cœur de ces rencontres. Certaines monitrices proposent des ateliers plus spécifiques, par ex. le portage d’un enfant handicapé.

Peut-on vivre du métier monitrice de portage ?

Monitrice de portage est un métier qui ne permet que rarement d’en vivre. D’après notre sondage auprès de 65 monitrices, moins de 10% déclarent que c’est leur seul revenu et plus de 80% ont un autre travail dans le domaine de la petite enfance à côté.

Pourcentage d'autres revenus d'une monitrice de portage

Nadège Perez estime que, pour gagner un SMIC, il faudrait remplir deux ateliers quotidiennement pendant 22 jours par mois. Difficile. Les monitrices qui pratiquent depuis plusieurs années ont souvent trouvé une autre source de revenu en lien. Cela peut être la location de porte-bébé ou des activités supplémentaires comme des massages bébé.

Pourcentage de monitrices ayant une autre activité dans la petite enfance

A la question si on peut vivre du travail de monitrice, Guillaume de PETS répond que :

C’est très difficile actuellement car il y a trop de différences entre une activité lucrative et associative. Ceci créé des conflits et ne permet pas de rendre les ateliers financièrement viables, sans parler des profs libérales et celles qui ne sont pas formées et proposent aussi des ateliers. Celles qui s’en sortent ont d’autres activités en parallèle comme vente sur internet, massage bébé, signes etc.

Nous vous conseillons alors d’envisager de diversifier dès le début votre activité de monitrice ou de le voir comme activité secondaire, financièrement parlant. Ceci dit, ne vous laissez pas décourager. Si vous êtes passionnée vous trouverez votre place.

Emilie Lozano, gérante et formatrice de Formation et Perfectionnement au Portage des bébés (FPPB) ajoute de l’optimisme :

Oui c’est possible mais cela demande comme pour tout entreprenariat de correctement étudié sont projet :  demande, fréquence, tarif, concurrence…

A ce jour, beaucoup de monitrice (ou accompagnante en général) se lance sans la moindre étude de marché et base leur tarification uniquement sur la concurrence. Il n’est pas étonnant dès lors que cela ne leur permette pas de vivre. Pour autant c’est tout à fait possible.

Jetons donc un œil sur comment vous pouvez faire une étude de marché avec pour but de maximaliser vos chances à rendre votre projet rentable.

L’étude de marché

Une étude de marché n’est pas obligatoire, mais fortement bénéficiaire. Elle vous permettra de connaître

  • les zones autours de vous en manque de monitrice
  • les prix appropriés de vos futurs ateliers
  • les offres manquant
  • la demande
  • la concurrence

Certains de ces points sont faciles à régler, d’autres demandent plus de temps. En suivant la liste en dessous vous serez sûr que votre entreprise deviendra un succès. Et même si votre but n’est pas d’en vivre, ce serait dommage de perdre toute votre énergie et enthousiasme en suivant une mauvaise direction.

Nous avons préparé un tableau dans lequels vous pouvez noter toutes les informations recueillis. Téléchargez le pour Excel ou sous forme de PDF à imprimer.

  1. Définissez les zones de déplacements autours de vous, par ville ou département. Jusqu’où êtes-vous prêt à vous déplacer ? Ce rayon est important, les ateliers individuels étant dans la majorité chez les 65 monitrices interrogées.
  2. Ensuite, fêtes plusieurs simples recherches en ligne (par ex. « monitrice de portage 17 ») pour trouver les monitrices déjà installées. Cherchez également dans les annuaires de monitrices.
  3. Notez quelles zones sont couverts et par combien de monitrices. Quand vous trouvez une zone « libre », bingo ! Plutard, prioriser ces zones pour créer des liens professionels (sage-femmes, crèches, …).
  4. Notez les prix demandés par atelier collectif et individuel dans votre région. Les tarifs d’ateliers sont en général de l’ordre de 15€ à 35€ par heure pour les ateliers collectifs et tournent autour de 50€ par heure pour les ateliers individuels. Toutefois ne vous orientez pas vers les prix bas. Emilie Lozano explique, pourquoi les tarifs devraient augmenter.
  5. Est-ce que les monitrices proposent-elles un portfolio complet ? Il y a peu de chance. Il faut alors réfléchir aux possibilités de proposer de nouvelles prestations : portage d’un enfant handicapé, location de porte-bébés, signe bébé etc.
  6. Estimer la demande est plus compliqué. L’Insee produit chaque année une statistique sur le taux de naissance par département. Le vrai mystère est quel pourcentage de jeunes parents cherchent un atelier. Les sage-femmes libérales locales peuvent vous donner une idée. Multipliez le taux de naissance avec l’estimation de pourcentage et divisez le résultat par le nombre de monitrices dans le même secteur que vous. Le fichier Excel le fait automatiquement pour vous. Voilà la clientèle que vous pourra théoriquement former chaque mois.

Toutes ces données vous permettent d’estimer vos futures rentrées d’argent. À vous de choisir un portfolio distinct, vos tarifs et les zones d’activité.

Maintenant que vous êtes bien préparée, vous devez suivre la formation de base pour devenir enfin monitrice de portage.

Où faire la formation de base ?

Il existe un grand choix d’institutions qui proposent la formation de base, c’est-à-dire l’enseignement des types de porte-bébés et leur utilisation ainsi que la physiologie des bébés et enfants. La majorité des monitrices interrogées a fait la première formation ces deux dernières années.

Années depuis la formation de base

Guillaume de PETS nous décrit comment se déroule la formation chez eux :

La théorie est vue à la maison avec l’envoi postal des livrets de formation. Cela permet de faire 3 jours de formation essentiellement en pratique avec tous les moyens de portage et des mises en situation. La 3eme journée est ouverte aux monitrices en activité en mode formation continue pour que les nouvelles formées et les plus anciennes puissent se rencontrer.

Voici un tableau qui vous montre les durées, prix et lieux, établissement par établissement. Cette liste ne peut être exhaustive, mais indique les établissements les plus sollicités à ce jour.

ÉtablissementLieuDuréePrix
Centre de formation au portage (CeFoP)05000 Gap36 h690 €
Centre national de formation au portage des bébésalternant59 h660 €
Graine de massage91250 Tigery12 h400 €
LBDC33170 Gradignan 42 h800 €
L’école à porterParis36 h610 €
L’essence du portageMontpellier45 h550 €
Porter en toute simplicité (PETS)alternant21 h650 €
Porter, simplement29200 Brest24 h450 €
Transmettre ensemble le portage (TELP)alternant42 h770 €
TransPortageParis, Lille35 h600 €

 

Comment déclarer mon activité de monitrice ?

Le certificat de monitrice dans la poche, vous devez maintenant déclarer votre activité. Dans la plupart des cas d’une petite activité personnelle comme monitrice de portage le statut de l’auto-entrepreneur est le meilleur. Il limite la paperasse et les seules redevances sont les cotisations sociales de 22% (2021). En plus, pas de risque car vous ne payez rien quand vous ne gagnez rien. En revanche, vos frais (porte-bébés, déplacements, loyers, …) ne seront pas déductibles en tant que charges. Plus de trois quarts des monitrices se sont déclarées auto-entrepreneure.

Pourcentage de monitrice de portage déclarée auto-entrepreneure

Consultez le site de l’URSSAF pour les détails sur l’auto-entrepreneuriat.

Si vous exercez déjà une activité apparentée en profession libérale comme kinésithérapeute ou puéricultrice, vous pouvez facilement déclarer vos nouveaux revenus par cette voie. À vous de vous renseigner.

Quel matériel me faut-il ?

Il y a une forte chance que vous possédiez déjà plusieurs moyens de portage. C’est un bon début pour vos ateliers individuels. Les ateliers collectifs nécessitent l’investissement dans une collection plus large, mais la plupart de vos ateliers seront probablement individuels.

Pourcentage des ateliers individuels et collectifs

Les moyens de portage indispensables de notre point de vue sont :

Plus tard, onbuhimo, rebozo et compagnie pourront être intéressants. Pensez à demander une remise aux fabricants/boutiques avant l’achat.

Pensez aussi à vous procurer des poupons de démonstration. Votre future clientèle n’aura pas forcément leur bébé avec elle. Beaucoup de parents souhaitent participer à un atelier avant la naissance.

Comment trouver des parents intéressés ?

Idéalement vous avez préalablement communiqué vos aspirations dans votre entourage et proposé un atelier entre amis. À un moment donné il faut trouver un moyen de vous faire connaître auprès des personnes intéressées. Comment faire ? La clientèle étant composée de futurs et nouveaux parents, il faudra chercher régulièrement de nouveaux client et clientes. Vous avez deux options pour faire de la publicité : en ligne et dans la vraie vie. Les deux, c’est encore mieux !

Commencez par informer les professionnels de la petite enfance de votre région :

  • sage-femmes libérales
  • boutiques de puériculture
  • PMI
  • crèches

Si vous disposez de flyers ou cartes de visite c’est le moment de les distribuer. Des rencontres pré- et postnatales près de chez vous sont aussi une opportunité.

En parallèle, créez un site web ou au moins une page dédiée sur Facebook. Un site web sera plus facilement repéré par une recherche Google comme « monitrice de portage aveyron ». Répandez l’adresse de votre site en ligne à plusieurs endroits, régulièrement, pour que les moteurs de recherche la trouvent.

Nous avons mis en place un annuaire de monitrice de portage et nous serons heureux de vous y inscrire.

Les résultats d’un site web ne sont pas instantanés. Compter plusieurs mois avant qu’il s’affiche bien dans les résultats de recherche. D’où l’importance de commencer tôt et de ne pas négliger le côté hors ligne.

Ateliers de portage proposés par mois

Les formations supplémentaires

Vous voilà quelques ateliers plus tard. Et si vous faisiez d’autres formations qui enrichiront votre offre ? Les établissements de formation en proposent d’une grande diversité. Mais est-ce qu’elles valent le coup ? Selon Guillaume, la formation de base n’est qu’un début :

Les formations de monitrices quelles qu’elles soient même les longues ne sont pas une fin en soi. Il est essentiel de se former via les formations continues, les réseaux sociaux, suivre d’autres formations pour avoir d’autres avis et d’autres points de vue. Il n’existe pas de portage mieux qu’un autre, il faut s’adapter au couple porteur porté et c’est toute la richesse de l’activité de monitrice de portage.

Voici une sélection de formations supplémentaires que l’on trouve actuellement :

FormationÉtablissementDuréePrix
Portage à brasCeFoP4 hsur demande
PerfectionnementCeFoP7 h ou 14 hsur demande
Handicap et cas particuliersCNFPB17 h (en ligne)100 €
PrématuritéCNFPB2 jours220 €
RGOCNFPB8 h (en ligne)60 €
Structure et anatomie des nouagesCNFPB2 jours200 €
Portage dans les brasCNFPB7 h60 €
PerfectionnementFPPB14 h260 € HT
HandicapPortage & Handicap2 jourssur demande
Danse-PortageMuDanTé2 jours (module 2)220 € (module 2)

Résumé

Devenir monitrice ou moniteur de portage est à portée de toutes et tous. La formation de base est relativement courte et accessible. C’est après que le vrai travail commence, et réussir est une question de persévérance. Maintenant, vous connaissez la piste à suivre pour débuter votre activité. Pour toute autre question n’hésitez pas à nous contacter.

author-avatar

A propos de Steffen

Steffen est père et cofondateur de Portons bébé. Passionné du portage, il souhaite convaincre d'autres hommes que les écharpes et porte-bébés ne sont pas que le domaine des mères. Il adore également le jardinage et l'informatique.