Explications

Les tissages expliqués

Didymos écharpe de portage Prima Sole occidente

Quand on souhaite porter son bébé, on pense en premier lieu à l’écharpe de portage. En effet, outil incontournable du portage, l’écharpe est pratique, jolie, évolutive, adaptable… mais savez-vous qu’une écharpe n’en vaut pas une autre ?  En effet, au-delà de leur esthétisme, leur longueur et leur grammage, les écharpes présentes sur le marché n’ont pas toutes le même tissage. Alors écharpe élastique ou tissé ? Sergé, jacquard ou jersey ?

Pas toujours facile de s’y retrouver !

Nous allons essayer d’y voir plus clair en détaillant les différents types de tissage et leur utilisation.

Il existe deux grandes familles d’écharpes : les écharpes tricotés (ou élastiques, extensibles) comme un teeshirt, et les écharpes tissées, non-élastiques, comme un drap.

Dans un premier temps nous allons nous pencher sur les écharpes élastiques, qui sont souvent les plus connues du grand public, puis nous étudierons les écharpes tissées.

Sommaire

Les écharpes en jersey, en maille, tricotés ou élastiques

Comme leur nom l’indique, elles sont réalisées dans un tissu tricoté, aussi appelé jersey (comme celui de nos teeshirts), ce qui leur confère une certaine élasticité, surtout dans la largeur. L’élasticité du tissu en fait une écharpe très confortable, qui donne une sensation de « cocon » au tout-petit, mais qui peut se détendre avec un bébé plus lourd, d’où la nécessité d’avoir au minimum 2 couches de tissus pour assurer un portage sécuritaire, et elles sont en général déconseillées pour un portage dos. Elles ont une limite de poids autour des 8 kg en moyenne.

Didymos écharpe de portage Jersey Doubleface Étoiles
Didymos écharpe de portage Jersey Doubleface Étoiles
Didymos écharpe de portage Jersey Doubleface Rayure bleu marine
Didymos écharpe de portage Jersey Doubleface Rayure bleu marine

Les écharpes avec élasthanne donnent une sensation de stretch, elles s’étirent dans tous les sens et permettent de réaliser un nœud « prêt à porter ». Souvent apprécié des parents, elles permettent de réaliser le nouage sans bébé, et de l’installer une fois l’écharpe en place sur le porteur. L’élasthanne permet à l’écharpe de se détendre assez pour pouvoir installer bébé, puis de reprendre sa forme initiale. Néanmoins le côté « stretch » peut également apporter un effet rebond quand le bébé grandit qui peut vite devenir inconfortable.

Le tissu double jersey, est un tissu tricoté en double épaisseur. C’est un tissu sans élasthanne, qui permet de réaliser un nouage en une seule couche. C’est le tissu qui est également utilisé pour les slings élastiques.

Les écharpes tissées

Fabriquées sur un métier à tisser, leur tissu est composé de fils de chaine et d’un fil de trame, qui se croisent perpendiculairement. Elles ne sont pas extensibles. Ce sont des écharpes très polyvalentes qui n’auront pas de limites de poids, et qui permettront de réaliser une grande variété de nouages.

Il existe différents tissages, avec chacun leurs caractéristiques.

La toile

Tissage en toile

Tissage en toile

C’est le tissage le plus simple, celui de nos draps. En portage, c’est le tissage utilisé pour les pagnes, les rebozo. Il a la caractéristique de présenter une élasticité dans la diagonale, ce qui permettra de réaliser un nouage avec un soutien symétrique dans le dos de l’enfant. Néanmoins, cette élasticité peut amener la poche où se place l’enfant à se détendre si les diagonales sont trop sollicitées. Avec ce type d’écharpe on préférera donc placer le tissu à l’horizontal dans le dos de bébé, en évitant par exemple les nœuds « kangourou » ou « croisés ».

Le sergé

Il se caractérise par des lignes diagonales visibles, formées par l’entrelacement des fils de chaine et de trame. C’est un tissage qui se détendra moins que la toile, mais qui peut être à faces égales ou inégales.

Sergé à faces inégales

Tissage sergé à faces inégales

Sergé à faces inégales

C’est par exemple le tissu utilisé traditionnellement pour les jeans. Le fils de trame passe plus souvent au-dessus qu’en dessous du fil de chaine, ce qui créé des lignes diagonales dont l’espacement est différent sur chaque face du tissu. Les deux diagonales du tissu ne réagiront donc pas de la même manière. On privilégiera alors un nouage à 2 couches, afin d’obtenir une symétrie des tensions sur le dos de l’enfant.

Sergé à faces égales

Les deux faces du tissu seront identiques, et présenteront donc une élasticité similaire dans les deux diagonales. C’est un tissage qui peut présenter différentes variations : on trouve le sergé croisé, brisé, à losanges ou à chevrons. C’est le tissage le plus utilisé pour les écharpes de portage, qui permet tous les nouages.

Tissage sergé croisé
Sergé croisé
Tissage sergé brisé
Sergé brisé
Tissage sergé à chevrons
Sergé à chevrons
Storchenwiege écharpe de portage Olivia Bio
Écharpe Olivia Bio en sergé brisé
Didymos écharpe de portage Lisca Bourgogne
Écharpe Lisca Bourgogne en sergé à chevrons

Le jacquard

C’est une technique qui combine différents tissages pour obtenir des motifs. Les couleurs des fils de trame et de chaines seront donc inversées sur chaque face. Chaque partie du motif réagira de manière différente suivant le tissage utilisé. Plus le motif sera petit et régulier, plus les différences d’élasticité du tissu entre les différents tissages « s’annuleront ».  Les sensations lors du serrage pourront donc être différentes suivant la taille des motifs et les techniques utilisées, ainsi que le poids de l’enfant. En général, ce sont des écharpes fluides mais soutenantes.

Didymos écharpe de portage Ada Malachite
Didymos écharpe de portage Ada Malachite
Didymos écharpe de portage mosaïque d'été
Didymos écharpe de portage mosaïque d’été

Vue d'ensemble

Vous êtes toujours perdu ? Voici un tableau qui compare les avantages, inconvénients et nouages à privilégier selon le type de tissage.

TissagesAvantagesInconvénientsNouages à privilégier
Jersey simple
  • souple et confortable
  • élastiques dans la largeur
  • limite de poids (6-8 kg)
  • effet plaquant parfois désagréable
  • se détend
  • double-hamac ventre
  • enveloppé-croisé en triple couche
  • hanche à boucle
Jersey avec élasthanne
  • élastique dans tous les sens (effet stretch)
  • souple et confortable
  • permet de réaliser un nœud de base, prêt à porter
  • effet rebond accentué
  • limite de poids (10-12 kg)
  • chaud en été
  • effet plaquant parfois désagréable
  • double-hamac ventre
  • enveloppé-croisé en triple couche
  • double-hamac enveloppé (nœud prêt à porter)
Double jersey
  • doux et confortable
  • élastique dans la largeur
  • plus soutenante
  • Limite de poids (10-12 kg)
  • double-hamac ventre et dos
  • enveloppé-croisé
  • kangourou ventre et dos
  • hanche à boucle
Toile
  • soutien symétrique dans le dos de bébé
  • élasticité du tissu différente sur chaque face
  • peut nécessiter un rodage
  • double-hamac
  • hanche à boucle
Sergé à face inégales
  • bonne tenue
  • pas de limite de poids
  • élasticité du tissu différente sur chaque face
  • peut nécessiter un rodage
  • double-hamac
  • hanche à boucle
Sergé à faces égales
  • très modulables
  • pas de limite de poids
  • peut nécessiter un rodage
  • tous les nouages sont possibles
Jacquard
  • jolis motifs
  • l’inversion des couleurs facilite le repérage de chaque face au nouage
  • peut nécessiter un rodage
  • en fonction de la réaction du tissu au serrage
Comparaison des types de tissage

Vous voulez voir les nouages d’écharpe de portage en vidéo ? Comparez-les dans nos tutoriéls pour écharpes tissées et en jersey.

Conclusion

Les écharpes en jersey seront bien adaptées à des nouveau-nés qui apprécieront leur douceur et leur confort, néanmoins, elles atteindront plus rapidement leurs limites, et leur longueur ainsi que la nécessité de réaliser un nouage en plusieurs couches les rendent parfois peu maniables et trop chaudes pour l’été.

Quant aux écharpes tissées, elles s’adapteront plus facilement à chaque situation et pourront être utilisées plus longtemps. Mais elles peuvent nécessiter un petit rodage, le tissu neuf étant parfois un peu raide. Par ailleurs, au-delà du tissage, le fil utilisé (matériaux, densité) modifiera également la sensation de portage.

Est-ce que vous avez des préférences de tissages ? Racontez vos expériences dans les commentaires !

author-avatar

A propos de Lucie

Lucie est auxiliaire de puériculture et maman. Passionnée par le monde de la périnatalité, elle a à coeur d'accompagner les jeunes parents et leurs petits vers plus de sérénité dans leurs relations. Adepte du portage depuis la naissance de sa première fille en 2016, elle est notamment devenue monitrice de portage depuis.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *